"Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux. "
Jules Renard

mardi 18 septembre 2012

Hygiène de l'assassin


"Vous savez, il y a toujours une poignée de désoeuvrés, de végétariens, de critiques novices, d'étudiants masochistes ou encore de curieux qui vont jusqu'à lire les livres qu'ils achètent."
Résumé:

Prétextat Tach  est mourant. Aujourd'hui âgé de quatre-vingts trois ans,il fût en son temps un très grand écrivain,il a d'ailleurs reçu le prix Nobel de littérature.
Depuis presque un demi siècle,il n'écrit plus et vit en reclus.
Il est l'un des plus grands mysanthropes,il déteste tout  et tout le monde, il est d'une laideur incommensurée, un obèse devenu infirme atteint du redoutable syndrome d’Elzenveiverplatz, appelé plus vulgairement "cancer des cartilages"

Aussi au seuil de la mort,son secrétaire particulier,Gravelin va lui organiser une petite    distraction culturelle,une rencontre avec quatre journalistes venant tenter leur chance de débattre avec Tach sur sa vie,son oeuvre...


Mon avis:

J'ai souvent eu l'occasion de lire Amélie Nothomb mais je m'y refusais étant donné que je n'appréciais pas beaucoup l'auteure: ses passages télévisés ressemblaient à une caricature,son style,son parler me dérangeaient.
Mais comme l'on dit,l'habit ne fait pas le moine.

Me disant que j'avais été parfois  déçue par des lectures "voulues",je me suis lancée en me disant qu'au pire,j'aurai un bonne impression.
J'ai donc choisi son premier ouvrage,L'hygiène de l'assassin.

Le début du livre me confortait dans mon idée, les trois premières rencontres m'ont un peu ennuyée , le troisième ,de par sa vulgarité m'a rebutée,j'étais même sous le point d'avoir ma troisième lecture inachevée.

Le déclic a eu lieu avec la quatrième rencontre, la plus longue et la plus intéressante où enfin les dialogues amènent de l' "énergie" à l'ouvrage.

Il faut dire ,ici, que ce livre n'est que dialogue,aucune description,juste une joute verbale entre de jeunes loups convaincus de repartir avec le scoop de l'année et un vieil homme amoindri physiquement mais toujours alerte intellectuellement.

En misogyne convaincu ,il est persuadé de venir rapidement à bout de ce quatrième journaliste,seule femme de ce "défilé",il en sera tout autre.
Il se confiera à demi-mot sur son passé,sa vie,ses livres...

J'ai été agréablement surprise de par les divers rebondissements ,un huis-clos légèrement oppressant.

Les personnages sont forts intéressants, Pretextat Tach aime parler de Louis Ferdinand Céline,critique Victor Hugo,mais parallèlement il cite Depeche Mode.
Nina quant à elle (la quatrième journaliste,la seule à avoir le droit d'avoir un prénom) ne se laisse pas démonter par le caractère ordurier de l'impotent,au contraire,elle le cherche,tentant de percer sa carapace (en béton armé).

Pour résumer,malgré un début assez laborieux,c'est une lecture rapide et agréable,les pages se tournent vite tant le désir de connaître enfin la vérité sur Tach est fort.

Je pense que je relirai un autre livre de cette auteure qui a réussi à rentrer dans la peau d'un vieil homme grincheux du haut,à l'époque,de ses vingt-cinq ans.


 "La plupart des gens ne lisent pas. A ce sujet, il y a une citation excellente, d'un intellectuel dont j'ai oublié le nom : "Au fond, les gens ne lisent pas ; ou, s'ils lisent, ils ne comprennent pas ; ou, s'ils comprennent, ils oublient."Voilà qui résume admirablement la situation, vous ne trouvez pas ?  "

Ce livre a été lu dans le cadre du challenge Où sont les hommes  organisé par coeur de libraire



9 commentaires:

  1. hum … à voir … j'avais commencé un Nothomb, mais je l'ai vendu me disant que je ne le relirai pas …

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. c'est vrai que ce livre est spécial,son style est particulier !

      Supprimer
  2. Essaie "Les catilinaires", c'est mon préféré... il date d'une quinzaine d'années je crois. Je l'ai beaucoup lue cette auteure mais pas récemment.

    RépondreSupprimer
  3. Dans ma PAL, je vais bientôt l'en sortir.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. si le début ne te plaît pas,insistes: il vaut le coup d'être lu!

      Supprimer
  4. J'adore, je devrai le relire :)
    Mes préférés de Nothomb restent "Cosmetique de l'ennemi" et "ni d'eve ni d'adam"

    RépondreSupprimer
  5. Mhhh... Pourquoi pas ? Nothomb ne m'a jamais transportée, mais avec ce que tu en dis... :D

    RépondreSupprimer