"Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux. "
Jules Renard

samedi 11 août 2012

Le coeur d'une autre (Lecture commune n°2)


Lecture commune (2) faite avec She's North, she blog-notes!


"J'avais les habitudes lugubres d'une vieille fille ; ces vieilles filles velues à bouillottes qui se parlent seules à voix basse, qui portent des chaussettes de laine pour dormir et leur Damart même quand il fait chaud. Rien de tragique, pourrait-on dire. Rien d'extraordinaire. Cependant - hélas ! -, il s'avère que je suis un homme."
Résumé:

Bruce Boutard (prononcez Brousse et non Brusse!),la quarantaine est un homme aigri, divorcé d'Elisabeth et père de Mathieu. Il fume beaucoup, boit trop, collectionne les histoires d'un soir, bref le genre d'homme asocial que l'on imagine collé à son ordinateur ,un verre d'un côté, un cendrier plein de l'autre.
Un jour,ce qui devait arriver, arrive,Bruce est malade,son coeur est fatigué de tant d'excès en tous genres,la solution pour le sauver:une greffe cardiaque.
Alors les jours,semaines passent en attendant malheureusement que quelqu'un décède et que ce quelqu'un soit donneur d'organes.
Nous assisterons alors à la renaissance de Bruce, un homme définitivement transformé prêt à tout pour connaître son donneur..
Nous voyagerons aussi de Paris à Florence parce que la clé du mystère de son donneur ,il en est persuadé est en Italie.

Mon avis:

Parler de choses très sérieuses de façon romancée,Tatiana de Rosnay sait le faire,elle nous l'avait d'ailleurs prouvé avec le très émouvant Elle s'appelait Sarah.

Ici ,nous rencontrons Bruce,un individu lambda,pas forcément le genre de personne que nous aimerions avoir comme ami mais que la transplantation cardiaque a changé,même mieux  métamorphosé, il était droitier,le voilà gaucher,il n'y connaissait rien à l'art,le voilà expert en peinture de la renaissance ,vibrant d'émotion devant une oeuvre de Paulo Ucello, il était quasi misogyne,le voilà prêt à tout pour sa belle Joséphine, la secrétaire du professeur qui l'a opéré.
Un revirement à 360°, il n'est  plus lui, et ce changement il l'attribue à son donneur,à ce nouveau coeur.

La galerie de personnage est très intéressante,j'ai aimé apprendre à connaître Joséphine et Mme Weatherby , Lorenzo mais aussi Garance...

C'est un livre qui nous donne à réfléchir:le moment où Bruce rencontre les parents de son donneur (...)est très poignant,je me suis mise à sa place et je me suis demandée comment je réagirai dans un cas pareil.

Les descriptions sont pour ma part suffisantes,les décors très pittoresques.

L'intrigue est très bien ficelée,j'ai aimé la fin même si celle ci est évidente.

En prologue , l'auteure explique que c'est en regardant une émission télévisée sur le don d'organes que les prémisses de ce roman lui sont arrivées.
Le livre n'est pourtant pas une incitation au don d'organe,juste une façon différente d'aborder ce sujet somme toute encore assez tabou.

A la toute fin,elle nous dit que depuis l'écriture de ce roman ,elle a une carte de donneur d'organes, alors tout comme elle, je vous mets ici un lien si vous désirez en savoir plus: www.france-adot.org/


"C'est triste et difficile, la fin d'une vie. On se raccroche à ce qui reste, tout en espérant la mort, la délivrance. Mais on ne sait pas où on va, ce qui nous attend. Cela fait peur. J'ai parfois l'impression d'avoir un pied dans la tombe, et l'autre encore dans la vie..."

Ce livre a fait l'objet d'une lecture commune avec She's North, she blog-notes! voici son avis:

Bruce, malade du cœur, au sens propre – comme figuré – du terme, se voit attribuer Le cœur d'une autre. Le lecteur le sait avant même de lire les premières lignes du roman, mais Bruce, lui, passant outre le secret médical, le découvrira à sa plus grande surprise et avec une certaine rancœur.Certes, grâce à sa donneuse – tout du moins à son cœur – il a la vie sauve. Mais cette vie nouvelle le perturbe. Éprouvant des sentiments nouveaux et agissant différemment, il veut en savoir plus sur sa donneuse : qui était-elle ?
Cette quête emmènera Bruce à Paris (évidemment), en Bourgogne – dans l'Yonne –, en Suisse, mais surtout en Italie. Plus il découvrira la vie de sa donneuse, plus il en découvrira sur lui-même.

J'ai aimé à la folie.

Hésitant avec le "passionnément", j'ai décidé d'attribuer un petit "à la folie" pour Le coeur d'une autre, malgré un début et une première partie – l'"avant-greffe" – longs, c'est l' "après-greffe" qui m'a séduite.
L'écriture de Tatiana de ROSNAY faite de douceur et de légèreté … a également contribué au "à la folie".
 De la lire fut une source d'apaisement et un vrai délice. Elle donne au tragique/dramatique, une note positive, lumineuse en montrant le bon côté de la chose.Ne souhaitant pas dévoiler les personnages, préférant vous les laisser découvrir – comme nous l'incite l'auteure dans sa "préface à la nouvelle édition"–, j'écrirai simplement : les personnages masculins principaux m'ont plus plu que les personnages féminins, exceptée la baronne Landifer.
Côté intrigue, elle est évidente mais captivante. J'ai aimé, toutefois, connaître le chemin que Tatiana de ROSNAY a prit pour nous emmener là où nous étions sûrs d'aller.Enfin, la quête menée par Bruce BOUTARD m'a étrangement fait penser à celle menée par Tom Boyd dans La Fille de papier de Guillaume MUSSO. Tous deux entreprennent un "road movie" où ils apprendront à mieux se connaître et devenir quelqu'un de meilleurCela fait sourire, puisque j'avais lu récemment un article de Tatiana De ROSNAY interviewant Guillaume MUSSO.


De plus,il a été lu dans le cadre du challenge Où sont les hommes  organisé par coeur de libraire



1 commentaire:

  1. Agréable de voir comme 2 lecteurs – ici, deux lectrices – peuvent avoir une vision différente, mais surtout retenir des scènes différentes d'un même livre. Merci à toi pour ce "Lire ensemble" !

    RépondreSupprimer