"Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux. "
Jules Renard

vendredi 27 juillet 2012

Les tribulations d'une jeune divorcée


"La donzelle possédait de longs cheveux châtains qui frisaient magnifiquement sur ses épaules, était vêtue d'un petit top moulant, d'une veste en cuir courte, d'un treillis mlilitaire ressérré à la cheville, et de mules à talon hauts. Une pure beauté, la chienne.Et comme par hasard, moi d'habitude tirée à quatre épingles, il avait fallu que je fasse relâche ce jour-là."
Résumé:


Déborah fraîchement divorcée de Jean-Louis, son amour de jeunesse, voit sa vie un rien chamboulée de part son nouveau statut social.
Ce divorce c'est elle qui l'a voulu,la cause probable incompatibilité d'humeur saupoudrée de ras-le-bol de la routine.
Entre son boulot ,ses deux petites filles Héloïse et Margot ,ses copines un rien dingues, Linda,Daphné et consoeurs, elle tente de se recréer un univers harmonieux.

Après des années à avoir vécu en couple, tout son entourage de son frère Jonathan (notamment en l'initiant aux douces joies d'internet) à sa grand-mère en passant par ses copines feront tout pour la recaser dans les bras d'un homme.

Le cercle vicieux mais très drôle d'une femme désirant retrouver sa liberté tout en souffrant d'être seule et qui finalement ne pense qu' à retomber dans les bras du Prince Charmant.

Mon avis:


Agnès Abécassis a le don de nous emporter avec elle dans ces histoires sommes toutes assez communes.En fait on a l'impression qu'elle écrit comme elle pourrait nous parler si nous nous connaissions,si nous étions ami(e)s.Cela donne une approche différente,même si elle ne s'adresse jamais au lecteur,on a l'impression d'être une sorte de journal intime à qui elle raconte (presque) tout.

Ici,elle traite entre autre du divorce vu par les femmes.Passer d'un univers assez sécurisant , avec une présence masculine dans le foyer à celui  de "mère -célibataire" toujours à courir par monts et par vaux.

Ce livre est très bien conçu, un chapitre par tranches de vie. Mon préféré étant celui des commérages lors des pyjamas-parties que ces trentenaires s'octroyent tous les mois.

Le style de l'auteure est inimitable,c'est bourré d'humour mais aussi tellement réaliste.
J'aime beaucoup la façon dont elle théatralise les dialogues,on s'y croirait...
Combien de célibataires  mais aussi de femmes divorcées se reconnaîtront dans ces lignes?


Un livre qui se lit très rapidement même s'il y a tout de même quelques longueurs notamment dès le début où elle nous raconte son adolescence ainsi qu'un rêve, un livre à emporter à la plage, à lire en cas de coup de blues car on ne peut le nier, il redonne le sourire.

Cet opus a une suite dont le titre est à l'image de l'auteure, assez contradictoire par rapport à celui ci: Au secours,il veut m'épouser.

"Désormais, à la maison, l'ambiance, c'était plutôt "Koh Lanta".Fini le Jean-Louis qui m'assaillait de réflexions acerbes concernant mes spécialités au charbon, ou mon absence de rigueur quand à la disposition des couverts, toujours placés dans le mauvais sens.Aujourd'hui seul maître à bord, j'étais libre de retourner à l'état sauvage si je voulais. Nous nourrissant, mes filles et moi, d'aliments vite préparés, les savourant sans stress, les pieds sur le canapé, et la "Nounou d'enfer" en fond sonore."

Ce livre a été lu dans le cadre de l' Alpha Challenge créé par Thalyssa Heaven




3 commentaires:

  1. Ce roman m'avait beaucoup plu quand je l'ai lu il y a quelques années mais j'avoue que je ne me souviens plus trop de l'histoire... enfin des détails surtout

    RépondreSupprimer
  2. Je ne connaissais ni l'auteure ni le livre mais l'histoire a l'air très drôle.
    J'adore les citations que tu as insérées dans ta chronique !

    RépondreSupprimer
  3. Je l'ai lu il y a bien des années et j'avais beaucoup aimé. La suite un peu moins. J'ai testé d'autres livres de cette auteure et j'ai été plutôt déçue. Bref ... pour en revenir à ce livre, j'ai trouvé que Agnès Abécassis avait réussi à écrire une comédie romantique dans la veine de ses collègues anglaises et américaines et qu'elle avait su tenir la barre. Tous les ingrédients de ce genre de littérature sont présents et ce fut plaisant à lire. Le seul bémol est que son humour est un peu décalé par moment et que donc le soufflé retombait plutôt vite.
    En tout cas, c'est une très bonne critique.

    RépondreSupprimer